MISTER H. L’orage menaçait. Monsieur H. toisait le ciel pourtant impénétrable comme s’il s’était agi d’un duel. Il n’en avait jusqu’ici perdu aucun. Mais, désormais, gagner revenait à perdre. On ne pouvait pas impunément et indéfiniment se mentir à soi-même.

C’était donc cet endroit que l’Organisation avait choisi pour remettre les pendules à l’heure, les compteurs à zéro et les impitoyables à leur place.